Communiqué de presse final

Deuxième congrès protestant évangélique européen d’éthique à Strasbourg

               

Les protestants évangéliques adoptent

une déclaration sur l’engagement citoyen

 

Au troisième jour du Congrès européen éthique évangélique de Strasbourg, les protestants évangéliques de France, de Suisse et de Belgique ont adopté une déclaration sur l’engagement citoyen. Cette dernière a été signée aujourd’hui par les représentants des Églises évangéliques françaises, suisses et belges.

 

Strasbourg, le 25 mai 2008 - La signature solennelle par les représentants des Églises protestantes évangéliques françaises, suisses et belges aujourd’hui d’une déclaration sur l’engagement citoyen est un événement marquant pour le mouvement évangélique francophone. Ce consensus sur leur présence à la société constitue l’un des points forts du deuxième Congrès protestant évangélique européen d’éthique, qui s’est tenu à Strasbourg les 23, 24 et 25 mai.

 

Durant trois jours, une trentaine de penseurs, d’historiens et de sociologues ont alimenté la réflexion d’un mouvement en pleine croissance sur le thème de l’engagement citoyen. Parmi eux l’historien Sébastien Fath, la députée européenne Anna Záborská, présidente de la Commission des droits de la femme et de l’égalité des genres, Frédéric Rognon, professeur de philosophie des religions, l’ancienne Ministre Georgina Dufoix ou encore le parlementaire suisse Claude Ruey. Le président de la Fédération Protestante de France, le Pasteur Claude Baty, a également participé à la séance d’ouverture qui s’est tenue vendredi au Parlement européen.

Du leader d’opinion évangélique au croyant impliqué au cœur de la cité, un peu plus de 200 personnes ont répondu présent à ce laboratoire de réflexion pour la présence évangélique à la société. Ils étaient 550 pour la soirée publique au cours de laquelle le député européen Philippe Morillon a rappelé son engagement à la tête des Casques bleus en Bosnie-Herzégovine et témoigné de son engagement chrétien. Ce dimanche, la célébration a rassemblé plus de 700 personnes.

 

Une réflexion d’actualité

A l’heure où, jusqu’à aux prises de position présidentielles françaises, l’articulation du religieux avec les affaires de l’Etat fait débat, les protestants évangéliques ont rappelé leur attachement à la laïcité, à la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Grâce aux intervenants de qualité, ils ont également évoqué les formes et les limites de leur engagement chrétien dans la sphère publique. Exposés, tables rondes, ateliers ont permis aux congressistes de réfléchir, de s’enrichir de l’expérience de croyants sur le terrain local, national et même européen.

 

Une déclaration signée par les représentants des Eglises évangéliques

L’adoption d’une Déclaration, longuement travaillée par la plupart des différents courants du protestantisme évangélique avant et durant le congrès, constituera à l’avenir une référence pour l’engagement chrétien citoyen de l’ensemble du mouvement protestant évangélique. Elle rappelle l’espérance et les valeurs de la foi évangélique. Avec lucidité, elle exhorte les chrétiens à prendre leur part de responsabilité pour le bien commun.

La Déclaration a été signée symboliquement par des représentants des Eglises évangéliques françaises, suisses et belges.

 

Un congrès représentatif

Vingt organisations institutionnelles ou de formation, représentant pratiquement l’ensemble de la diversité du protestantisme évangélique, ont soutenu ce deuxième congrès européen d’éthique: les Alliances Évangéliques (européenne, suisse romande, française et francophone de Belgique), le Réseau évangélique suisse, la Fédération nationale des Assemblées de Dieu de France, la Fédération Évangélique de France, le Synode Fédéral des Églises Protestantes Évangéliques de Belgique et la plupart des Instituts théologiques et bibliques de France, Suisse et Belgique Le congrès a été initié par le CPDH  (Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine).

 

 

Contact presse : Daniel RIVAUD, Coordinateur du Congrès – Tél. 06 14 04 00 54

 

Liens pour la Déclaration, ainsi que le discours d’ouverture du Président du Congrès, le Pasteur Florian ROCHAT.